La Master-Class « Trans/Frontière et Dialogue des disciplines »

Liminaire

En 2011-2012, des enseignants-chercheurs de diverses disciplines (droit public, droit international, géographie, économie, histoire, langues italiennes et catalanes, science politique, technique) directrices/directeurs de Master 2 sur la coopération transfrontalière (exclusivement ou en spécialité) ont dressé le constat qu’au-delà des enseignements sur le « comment faire », les « questions de sens », les « pourquoi ? » de la coopération interpellent de plus en plus les étudiants.

C’est à partir de la conviction qu’il fallait traiter cette dimension de la formation en Humanité de jeunes professionnels qu’a pris corps ce projet pédagogique de la Master-Class « Trans/Frontière et Dialogue des disciplines »

Six éditions ont eu lieu :

1iéme Master-Class : 24 et 25 janvier 2013 à Marseille

Thème : « Frontières et Coopérations : biens communs et valeurs partagées : De la logique de compétition/confrontation à la logique de coopération : l’humain, les cultures et les sacrés ».

2iéme Master-Class : 12 et 13 décembre 2013 à Marseille.

Thème : « Frontières et limites, Management interculturel de projets, gestion des espaces transnationaux et coopération territoriale européenne. La contribution de la coopération transfrontalière à la politique européenne de voisinage »

3iéme Master-Class : 21 et 22 janvier 2015 à Marseille

Thème « La coopération territoriale européenne et décentralisée, Entre diplomatie interétatique et diplomatie territoriale ? »

4iéme Master-Class : 26, 27 et 28 janvier 2016 à Marseille

Thème « L’âge des transitions vers une autre génération d’acteurs ? – 25 ans de coopération transfrontalière »

5iéme Master-Class : 18, 19 et 20 janvier 2017 à Marseille

Thème : « Jeunes professionnels et Relations de voisinage et de proximité au sein de l’Union européenne, entre Conflits et Coopérations »

6iéme Master-Class : 31 janvier, 1er et 2 février 2018 à Marseille

Thème : « Concilier développement local, mobilité et sécurité aux frontières : des visions antagonistes ? »

Cette dernière édition s’est déroulée à l’Hôtel de Région, Conseil régional PACA, Région Sud.

Elle a réuni 130 participants dont une centaine d’étudiants et 30 universitaires et professionnels.

Partenariats et ingénierie du projet

Réseau pédagogique :

La Master-Class en 2018 associe 14 Masters 2 de 13 universités : Aix-Marseille-Université (AMU) et IEP Aix en Provence, Artois, J. Fourier Grenoble-Alpes (IGA), Lyon 2, Montpellier 3, Nice Sophia-Antipolis, Nantes, Perpignan, Strasbourg, Pise (Italie) et de la Hochschule für öffentliche Verwaltung  Kehl (Allemagne), Université de la Sagesse (Liban) et Université de Tunis (Tunisie)

Conception et assemblier : L’Institut Catholique de la Méditerranée (ICM) – Marseille

Partenariat : Le Conseil régional PACA , le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) – Marseille, la Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT) – Paris – l’Agence des Villes et Territoires Méditerranéens (AVITEM) Marseille – Secrétariat Social de Marseille (CCR)

Financement :   Le modèle financier de La Master-Class est celui de contributions croisées, d’apports additionnels et de bénévolat :

  • Par des prises en charge directe de certaines Universités
  • Par les étudiant(e)s qui assument la totalité ou une partie des dépenses
  • Par des subventions publiques (dont Conseil régional PACA)
  • Par du mécénat
  • Par du bénévolat (ICM)

 Pour chaque édition un plan de financement spécifique a été mise en place. Cette situation complexe, aléatoire est toujours un défi qui ne peut-être relevé que par un travail d’équipe et une solide confiance entre les membres du réseau de la Master-Class.

La démarche académique : « Une pédagogie inversée »

La Master-Class est bien plus qu’une simple rencontre : c’est un projet de découverte, une co-construction favorisant une transmission de savoirs entre professeur(e)s d’université, professionnels et étudiants dans une démarche de « pédagogie inversée ».

Au cœur de la réflexion la question de la place de l’Homme. Ce module de formation participe au décloisonnement de deux mondes : l’université et le professionnel. Il contribue à former des professionnels rigoureux et soucieux d’une véritable convivialité sociale.

C’est un projet d’animation de réseau autour d’une discipline émergente : la coopération territoriale européenne (dont transfrontalière). Il vise à tisser un réseau de professionnels, d’étudiants et de futurs professionnels à travers la France, l’Europe dans une perspective Euro-méditerranéenne.

Il réunit des intervenants venant d’horizons disciplinaires souvent éloignés :

– Des professionnels de la coopération territoriale européenne, transfrontalière et décentralisée.

– Des universitaires et des enseignants (formations initiales et continues)

– Des chercheurs en sciences humaines travaillant sur les questions de frontière.

– Des chercheurs en sciences et théologie des religions abordant la question de l’interculturel

(dont la dimension interreligieuse)

Son objectif : Accompagner les étudiants dans leur insertion professionnelle et dans leur formation humaine par une pédagogie inversée :

  • Dès le début de l’année universitaire un même enseignant intervient dans chacun des Masters pour présenter la manifestation, introduire le thème et engager la préparation de leur exposé (à partir des besoins des étudiants en matière d’insertion professionnelle et de formation humaine)
  • La Master-Class se déroule sur 3 jours et comporte 3 temps :

1/ des exposés d’étudiants : le premier jour par Master puis, après un temps de travail collectif en équipe brassée, le deuxième jour en inter-masters.

2/ des regards croisés par des grands témoins (professionnels et enseignants-chercheurs),

3/ Un temps de conversation et d’évaluation.

La pédagogie attache une grande importance à la convivialité (repas et logement partagé par les étudiants) et à l’implication active des étudiants à l’organisation pratique de leurs voyages.

Une perspective : Construire une 7iéme édition de la Master-Class

À la suite de l’évaluation de la manifestation aussi bien auprès des étudiants que des universitaires, qui s’est avéré plus que positive, les directeurs de Master 2 ont décidé à l’unanimité de poursuivre la démarche pédagogique et académique en programmant une 7iéme édition dont l’ICM continue à assumer la conception et le montage, qui se déroulerait en alternance entre Marseille et une autre ville d’accueil.

Pour l’année 2019 l’Institut d’Études Catalanes (IEC) à Barcelone serait disposé à accueillir cette manifestation.

Il convient désormais de vérifier les conditions de faisabilité de cette perspective. Le 14 juin prochain se tiendra à Paris (MOT) une réunion de travail préparatoire dont celui de la confirmation du thème. A ce jour il est envisagé de poursuivre le travail engagé sur « la diplomatie territoriale », en particulier dans sa dimension de la gestion collective des enjeux globaux de mobilités, sécurités et développement.

La construction de ce réseau académique de formation et de professionnalisation d’étudiants de haut niveau de qualification sur la coopération territoriale européenne et le dialogue euro-méditerranéen doit se poursuivre, en gardant au cœur du projet que la prise en compte des enjeux professionnels et humains des nouvelles générations passe par ce dialogue des disciplines dont l’éthique et par une pédagogie inversée qui place l’étudiant au centre.